Fiorellino : divin italien

L’engouement des festivals bats son plein à Montréal. Les Francofolies laissent place au Festival de Jazz, et les foules abondent au quartier des spectacles. Ça en fait du people au centre-ville! Habitant tout près, Ograndine a abusé des spectacles extérieurs. Une joie inégalée retrouvée à chaque période estivale. Mais, pour bien des gens, assister aux festivals implique plus qu’une marche de 10 minutes. Tant qu’à se rendre au centre-ville, pourquoi ne pas y passer la soirée entière et même y casser la croûte.

Processed with VSCO with f2 preset

Or, il manque définitivement de bons « casse-croûtes » dans les environs. Mis à part la Taverne F et la Brasserie T, carrément immergés au cœur de l’action, les petits bijoux gastronomiques n’abondent pas autant qu’il se doit.

Processed with VSCO with f2 preset

Et c’est alors, au bord de la résignation, qu’Ograndine découvre le Fiorellino, telle une fleur ayant réussi à frayer son chemin entre deux dalles de ciment. On ne l’attendait pas, mais on est plus que ravis de la surprendre ici. Le Fiorellino, cette petite fleur italienne bien loin de son quartier d’origine, est aussi délicieux qu’un restaurant tout droit sorti d’Italie.

Processed with VSCO with f2 preset

Processed with VSCO with f2 preset

Les lieux, pour commencer, ont un charme auquel il est difficile de résister. Le décor, la vitrine d’Apérol trônant derrière le bar, la mini épicerie italienne, le majestueux four à pizza et son pizza maker aux mains habiles. Bref, le charme italien à l’état pur.

Processed with VSCO with f2 preset

Par une chaude journée d’été, un soda italien est plus que bienvenu. Si vous vous laissez tenter par une entrée, Ograndine vous conseille fortement le classique proscuitto melone. Trop banal vous me direz? Détrompez-vous. Vous serez surpris par la taille de votre assiette garnie de boules de cantaloup, mozzarella du buffala fondante, huile d’olive divine, variété de basilic inconnue et de savoureux prosciutto, comme seuls les italiens savent le faire. Une bouchée comprenant le tout et c’est l’extase. La douceur du fromage, le salé du prosciutto, le sucré et le juteux du melon finalisé par le frais du basilic. Le bonheur.

Processed with VSCO with f2 preset

Pour le plat de résistance, on ne saurait résister aux pizzas. Mamma mia, la croûte est simplement renversante. Une des meilleures que j’aurai goûtée à Montréal. Malgré l’ampleur de la tâche, on finit jusqu’à la dernière miette nos savoureuses pizzas, l’une à la saucisse, oignons, fromage de chèvre pecorino et origan, alors que l’autre tout simplement garnie de jambon, olives, champignons et artichauts.

Processed with VSCO with f2 preset

Processed with VSCO with f2 preset

Processed with VSCO with f2 preset

Bref, pour votre prochain spectacle en plein air, pour faire le plein d’énergie avant une soirée à danser, venez succomber au charme italien qui se cache dans les racoins du centre-ville. À quelques minutes du quartier des spectacles, le Fiorellino n’a définitivement rien à envier à ses confrères du quartier italien.

Processed with VSCO with f2 preset

Signature-Ograndine-02

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s