Blues et beignes à Chicago

Chicago est reconnue pour bien des choses, notamment sa géante « bine » miroir qui attire les foules, la vue imprenable sur le Lac Michigan ou encore les spectacles de blues, un incontournable. Les amateurs de bonne bouffe ne sont pas non plus en reste. Chicago est particulièrement fière de ses classiques hot dog et deep dish pizza. Mais au-delà de ces classiques intemporels, Chicago n’a rien à envier à ses consœurs américaines lorsqu’il s’agit de café, brunch, apéro et touche sucrée. Il ne suffisait que d’un week-end de Pâques à Chicago pour permettre à Ograndine de découvrir la face cachée gourmande de Chicago.

Pour commencer la journée du bon pied

Rien de mieux qu’un bon petit-déjeuner en prévision d’une longue journée de marche touristique. Étant la fin de semaine de Pâques, les brunchs familiaux étaient à l’honneur à Chicago.

Processed with VSCO with f2 preset

Beatrix, un restaurant du Centre-Ville particulièrement achalandé, le matin comme le soir, était l’endroit de prédilection de plusieurs familles. Au beau milieu du restaurant, un bar à café et à pâtisseries pour emporter fait drôlement saliver. Énormes biscuits, croissants dorés et autres sucreries vous ouvrent facilement l’appétit.

Processed with VSCO with f2 preset

Au menu, il y en a vraiment pour tous les goûts, allant des classiques pancakes au citron jusqu’au burger de quinoa. Pour ceux qui aiment oser « olé-olé » au déjeuner, le « spicy chicken tinga » est un choix intéressant, avec ses œufs miroirs sur poulet épicés et avocat. On se plaît à faire le montage de ses propres petits tortillas de maïs. Piquant et délicieux. Les pancakes quant à elles sont fluffy comme jamais, presque trop légères. On reste un peu sur notre faim avec les 5 mûres qui les accompagnent.

Processed with VSCO with f2 preset

Bien que le Beatrix convienne amplement pour un brunch du dimanche, le coup de cœur absolu d’Ograndine demeure le Cindy’s, restaurant dissimulé au sommet d’un hôtel, avec vue à couper le souffle sur le Lac Michigan. La vue nous estomaque, tout comme le menu tout à fait époustouflant.

Processed with VSCO with f2 preset

Le principe du partage est au centre du concept du Cindy’s. Les plats sont immenses, disposés au milieu de la table, et tout le monde se sert à sa guise. À une table voisine, le plat de bagels et saumon fumé nous a particulièrement épaté. Une TONNE de saumon fumé, dont la fraîcheur et la qualité ne fait aucun doute. D’ailleurs, fraîcheur et qualité des ingrédients est un point d’honneur du restaurant.

Processed with VSCO with f2 preset

Heureusement pour nous, l’option des demi-portions nous permet de goûter à plus qu’un choix. Bien que les pancakes au babeurre soient plus qu’invitantes, on choisit plutôt le pain doré de brioche à la cannelle avec ananas caramélisés, crème fraîche à la vanille et sirop d’érable. Un peu craintifs de se retrouver avec du sirop de poteau, nous sommes totalement surpris par la qualité et les arômes de ce sirop, qui rivaliserait sérieusement avec plusieurs sirops québécois. Le pain doré, fondant en bouche, nous rassure totalement sur notre choix.

Processed with VSCO with f2 preset

Processed with VSCO with f2 preset

Aucune déception non plus avec les œufs bénédictine au saumon fumé sur pain pumpernickel. L’équilibre est parfait entre chaque ingrédients, la sauce est loin d’être aussi lourde qu’à l’habitude et les pommes de terre rate rôties se passent de présentation.

Processed with VSCO with g3 preset

Définitivement, on voudrait revenir manger chez Cindy’s pour le reste de notre séjour! Les généreux chocolats chauds, les multiples cocktails matinaux originaux et l’entièreté de la carte nous donne envie de devenir membre régulier des lieux. À découvrir, absolument!

Processed with VSCO with f2 preset

Processed with VSCO with f2 preset

Finalement, pour les petits déjeuners de semaine, le 3 Greens Market est tout indiqué. L’endroit a une personnalité multiple : à la fois « market » où on passe se chercher un lunch de style cafétéria ou cantine le midi, avec un frigo de victuailles à emporter et un impressionnant bar à salades, à la fois « bakery » où biscuits, croissants et bagels sont mis de l’avant, puis finalement café. Leur latte est d’ailleurs le meilleur bu lors de notre périple.

Processed with VSCO with f2 preset

Processed with VSCO with f2 preset

La versatilité du 3 Greens Market est sympathique, mais c’est avec l’ambiance des lieux qu’Ograndine tombe littéralement en amour. Déco de style rétro, fauteuils dépareillés, mini-put et tables de ping-pong animent les lieux. D’ailleurs, l’endroit est bondé de personnes qui y travaillent ou y étudient en sirotant leur latte onctueux accompagné d’un moelleux bagel. C’est le combo parfait! Absolument charmant.

Processed with VSCO with f2 preset

Processed with VSCO with f2 preset

Quand est-ce qu’on mange?

Lorsqu’on visite une nouvelle ville, on dîne souvent sur le pouce. Le French Market est d’ailleurs la place de choix pour le faire. On y magasine ses fruits et légumes, fromages et viandes, mais on y arrête aussi le temps d’un grilled cheese, d’une salade ou tout autre repas rapide. C’est loin d’être le choix qui manque.

Processed with VSCO with f2 preset

À l’entrée du marché, Da Lobsta nous accueille avec son enseigne lumineuse. On se laisse tenter par un Lobsert Roll « Chicago Style ». De quoi il s’agit? Essentiellement, d’un Lobster Roll traditionnel, avec de bons morceaux chunky de homard, accompagné en prime d’une mayonnaise sriracha et, la signature de Chicago, le hot giardiniera, un mélange de légumes marinés particulièrement piquant. Trop piquant pour Ograndine, mais le reste demeure bien réussi. On dévore le tout le temps de le dire.

Processed with VSCO with f2 preset

Plus au fond du marché, une interminable file d’attente attire notre attention. Aloha Pokê Co., un tout nouveau restaurant qui vient d’ouvrir depuis à peine deux semaines, fait totalement fureur.

Processed with VSCO with f2 preset

Au menu, des bols de riz et poissons à sushis, garnis de divers légumes et sauces. Définitivement rafraîchissant. On aime les ingrédients de qualité et la possibilité de créer notre propre bol avec les garnitures de notre choix. On recherche toutefois le petit punch manquant à la fin de chaque bouchée.

Processed with VSCO with f2 preset

À l’autre bout de la ville, dans le quartier Wicker Park, nous ne sommes pas les seuls à nous rendre au Big Star Taco Bar. Pour un repas économique aux saveurs mexicaines, c’est l’endroit de prédilection. La grande terrasse bondée le démontre bien. À l’intérieur, l’ambiance est « crowdée », bruyante et festive. Limite cacophonique, avec le bar 360° qui trône au milieu de la pièce centrale, où les whiskey et tequila based cocktails font des heureux.

Processed with VSCO with f2 preset

Il faut être amateur de coriandre pour manger au Big Star puisque presque la totalité de leur tacos en contiennent. Porc, poulet, bœuf, poisson et haricots permettent une variété de choix. Bien que les tacos soient un incontournable des lieux, coup de cœur pour le tostada croustillant aux champignons. Goûteux! Comme le dit si bien la maxime du restaurant : «  Aqui vendemos… Sabor ».

Processed with VSCO with f2 preset

Le restaurant a fait des petits, avec son propre camion de rue qui sillonne les rues de Chicago et sa petite sœur, juste à côté, le Dove’s luncheonette, où les saveurs mexicaines sont aussi à l’honneur.

Petits cafés

Chicago recèle de mignons cafés où on aime entrer pour s’enivrer de l’odeur de cette boisson chaude et s’emmitoufler dans l’ambiance calme et chaleureuse des lieux. Wicker Park, un quartier un peu plus hipster, a d’ailleurs son lot de petits cafés de ce style. Un d’entre eux a même une double vocation, soit café et librairie. Un duo qui va de soi!

Processed with VSCO with f2 preset

Processed with VSCO with c1 preset

Processed with VSCO with f2 preset

Processed with VSCO with f2 preset

Processed with VSCO with f2 preset

Dans ce même quartier, La Colombe, développe ses propres grains de cafés, et fourni plusieurs petits restaurants de Chicago. De son côté, le Dollop Coffee, à Chicago depuis maintenant plus de 10 ans, a ouvert plusieurs succursales dans la ville et sert un café au goût particulier, qu’on aime siroter en continuant notre visite de la ville.

Processed with VSCO with f2 preset

Processed with VSCO with f2 preset

Processed with VSCO with c1 preset

Une petite touche de sucrée

Chicago ne nous laisse pas en reste quand vient question de se sucrer le bec! Le beigne ou « donut » est définitivement l’ambassadeur des lieux. On est surpris de lire à l’entrée des confiseries, non pas des heures d’ouverture traditionnelles, mais plutôt la mention « Close… when we run out »! Vaut mieux si prendre tôt si on souhaite savourer son beigne!

Processed with VSCO with f2 preset

Processed with VSCO with c1 preset

Le Do-Rite et son beigne géant à l’entrée offre, selon certaines sources, les meilleurs beignes en ville. Délicieux, en effet, mais les beignes de Stan demeurent les meilleurs selon Ograndine, spécialiste du beigne en devenir.

Processed with VSCO with f2 preset

Stan’s Donuts se situe dans Wicker Park, et il ne fait aucun doute que les gens font le détour jusqu’ici pour manger leur beigne favoris. La file d’attente ne dérougit pas, et le vaste choix nous rend la tâche particulièrement difficile. Parce qu’on commence toujours avec les classiques, Ograndine se laisse séduire par le old-fashioned glacé. Un choix tout à fait judicieux! Dès la première bouchée, on devient accro à la saveur et la texture de la pâte à beigne bien dense. Le glaçage de sucre est croquant et généreux. Un péché en soi, qu’on savoure jusqu’à la dernière miette.

Processed with VSCO with f2 preset

Processed with VSCO with f2 preset

Si vous n’êtes pas amateur de beignes, vous trouverez votre compte chez Sprinkles Cupcake, où vous pouvez même commander via le Cupcake ATM..! L’idée nous fait sourire.

Processed with VSCO with f2 preset

Pour ceux qui craquent bonbons, vous serez ravis de faire un tour chez Dylan et ses millions de bonbons et produits dérivés. Coloré du plancher au plafond, on ne peut que se sentir heureux dans ce magasin. Attention toutefois aux prix un peu exorbitants. Bonne chance aussi aux parents qui y viennent avec leurs enfants.

Processed with VSCO with f2 preset

Finalement, si vous osez vous aventurer jusqu’au village ukrainien, il ne faut pas passer à côté des tartes totalement folles de chez Hoosier Mama. L’endroit est reconnu, notamment pour leur livre de cuisine qu’Ograndine a justement dans sa bibliothèque. Ne faites toutefois pas comme elle, prenez-vous tôt si vous souhaitez goûter à ces fameuses tartes. Ograndine a eu la fâcheuse surprise de retourner bredouille, les derniers morceaux venant tout justes d’être vendu. Il faudra les cuisiner soi-même!

Processed with VSCO with f2 preset

Jamais sans mon apéro

Un des plus grands plaisir du voyageur gourmand : prendre l’apéro à tous les soirs! Et ce n’est pas le choix qui manque à Chicago. Le duo Pop’s for Champagne et Watershed est intéressant. Au rez-de-chaussée, les bulles sont à l’honneur. C’est lumineux, c’est sparkling, les dames et leurs habits chics viennent y boire leur champagne.

Processed with VSCO with g3 preset

Au sous-sol, l’ambiance est toute autre : feutrée et cosy, la pièce est meublée de fauteuils ultra moelleux. C’est sombre, c’est convivial. Ici, pas de fantaisies, on boit de la bière! Le choix est d’ailleurs étourdissant. Ograndine, une fan de manger et boire local, choisi une dark honey ale de Chicago. Bien onctueuse et juste assez sucrée.

Processed with VSCO with g3 preset

Dans le même genre, où bières locales et d’ailleurs figurent au menu, le Longman & Eagle est définitivement un endroit à découvrir. Un peu en retrait, dans le quartier Logan, il s’agit en fait d’un bar caché dans un restaurant, le « Off Side Bar » ou OSB at L&E. En effet, il faut se rendre tout au fond pour finalement trouvé l’endroit au cachet particulier, comme une petite bulle tranquille au beau milieu d’un quartier un peu trash.

Processed with VSCO with f2 preset

Alors qu’on se surprend à apercevoir la St-Ambroise au menu, Ograndine se laisse tenter par une bière costaude à 10,5% d’alcool, la Pipeworks x L&E Brown & Stirred, qui est servie comme à Manhattan, c’est-à-dire sur glace avec zeste de citron. Généreuse en bouche, corsée et légèrement sucrée.

Processed with VSCO with f2 preset

Pour bien faire passer le tout, un petit plat de boulettes de viande et polenta crémeuse avec chips de pepperonis complète parfaitement le portrait. On y resterait des heures à siroter tranquillement sa bière…

Processed with VSCO with f2 preset

Pour un apéro qui vous transportera totalement ailleurs, disons en Italie, il FAUT faire un tour chez Eataly, un concept unique, seulement présent à New York et à Chicago pour le moment. On y entre en pensant d’abord qu’il s’agit d’une épicerie. C’est vrai, Eataly se spécialise dans les produits importés d’Italie exclusivement. La provenance et la qualité des produits sont au cœur de ce concept.

Processed with VSCO with g3 preset

Mais on se rend vite compte qu’il s’agit bien plus qu’une simple épicerie. Au deuxième étage, l’émerveillement débute. Bar à vins, comptoir de fromages à en faire rêver, charcuteries, pâtes fraîches, four à bois pour les pizzas, foccaciateria, gelato. Bref, on est étourdie par toutes les possibilités gustatives. C’est si grand, on s’y perd trop facilement.

Processed with VSCO with g3 preset

Des tables sont réparties un peu partout pour prendre l’apéro, manger une pizza ou des pâtes, ou encore faire des dégustations vins et fromages. C’est le paradis de tout amateur d’Italie. On oublie totalement qu’on est en voyage à Chicago. Laissez-moi rêver à la Toscane encore un peu…

Processed with VSCO with f2 preset

Bref, une fois l’excitation un peu estompée, on s’attable volontiers pour boire vin et prosecco avec une assiette de dégustation de fromages et charcuteries. Ça goûte bel et bien l’Italie et les saveurs particulières de cette région du monde. Bref, un voyage dans un voyage…

Processed with VSCO with f2 preset

Pour le clou du spectacle, on garde pour le dessert l’apéro au sommet de Hancock Tower, plus précisément au 96e étage de l’immeuble. Il va s’en dire que la vue est tout simplement imprenable. Le Lac, les buildings du Centre-Ville, l’horizon qui s’étend à l’infini. Ça vaut tous les apéros du monde.

Processed with VSCO with f2 preset

Ne faites pas le saut : le prix des consommations sont exorbitants. Un mojito à près de 20$ US n’est pas ce qui est le plus économe, mais pour avoir une telle vue, ça en vaut la chandelle. Consolez-vous en vous rappelant que la visite d’un autre point de vue en hauteur vous coûterait tout aussi, si ce n’est pas plus cher. Cette fois, vous avez, pour le même prix, le mojito et la chance de voir Chicago d’un autre œil. De quoi rendre un mojito particulièrement mémorable…

Processed with VSCO with f2 preset

Sans oublier le blues…

Parce qu’on ne peut pas QUE manger en voyage, on ne passe pas par Chicago sans assister à un spectacle de blues, le style musical chouchou de la ville. Tout juste à côté de notre hôtel, le House of Blues organise des spectacles de blues et d’autres styles musicaux. Le groupe qui jouait lors de notre visite était parfait : vieil homme à la voix grave et envoutante, duo de saxophones et guitariste passionné. Seul bémol : l’endroit est également un restaurant familial. L’odeur de friture et l’ambiance plus ou moins agréable mine un peu la qualité du spectacle.

Chicago Blues 1

Un peu plus loin, le bar Blue Chicago organise des prestations de blues à tous les soirs. Ici, l’ambiance est définitivement plus à propos. Même assis au fond de ce petit bar, on se sent emmitouflé dans cette bulle musicale. On hoche de la tête et on tape automatiquement du pied alors qu’on profite de ces moments uniques de Chicago.

Processed with VSCO with c1 preset

Signature-Ograndine-01

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s