Manger « Chicago Style »

Chicago, 3e plus grande ville des États-Unis, a su se démarquer en termes de personnalité gustative. Dans une autre vie, Chicago était certainement une foodie. Cette ville se distingue par son amour du blues, son immense Lac Michigan, mais aussi par ses hot dog garnis de façon bien spécifiques et ses deep dish pizza, un culte bien précieux de la région.

Hot Dog

Le hot dog est typiquement américain. On en retrouve d’ailleurs facilement dans toutes les villes des États-Unis. Rien de très déstabilisant jusque-là. Mais attention, à Chicago, tout le monde ne garni pas son hot dog comme il l’entend. Les amoureux du ketchup seront vite pris de cours à la vue des affiches « No ketchup allowed ». Un passe-droit est accordé aux moins de 17 ans seulement. On ne rigole pas!

Processed with VSCO with f2 preset

Loin de nous l’idée de ne pas respecter la tradition. On opte donc pour le classique, qui comprend les garnitures suivantes : moutarde, relish verte fluo (on s’interroge sur l’ingrédient mystère qui lui donne cette couleur particulière), cornichon à l’aneth, piments forts entiers, quartiers de tomate et sel de céleri.

Processed with VSCO with f2 preset

Le dit hot dog, bien que commandé dans une tout petit restaurant « take out » à l’air un peu miteux, est d’une surprenante fraîcheur. Il est vrai que ce mixte d’ingrédients bien précis à un petit quelque chose d’addictif en bouche. Même le piquant passe bien, c’est tout dire!

Deep dish pizza

Si le hot dog de Chicago est renommé dans ce coin de pays, la deep dish pizza quant à elle, est la véritable star des lieux. Les restaurants sont en éternelle compétition pour servir LA meilleure recette. Difficile pour le touriste de faire le tri parmi la multitude de choix qui s’offre à lui.

Processed with VSCO with f2 preset

Comme Ograndine recherche le traditionnel absolu, elle opte pour le restaurant Uno, supposé lieu de naissance de cette si populaire pizza. La deep dish consiste en une pizza cuite dans un moule rond à bord élevé, de type moule à charnière. Elle renferme donc beaucoup de garnitures, dont une quantité massive de fromage et de sauce. Dans l’imaginaire gustatif d’Ograndine, la deep dish pouvait se manger à la cuillère tant elle est généreuse en garnitures.

La réalité était, malheureusement, toute autre. Gare aux attentes trop élevées! Elles le sont d’autant plus que l’attente au Uno n’est pas moins d’une heure. Alors ta deep dish pizza, tu l’attends avec impatience, comprends-tu? Mais l’estomac d’Ograndine est déterminé à goûter à cette fameuse pizza, qui aurait vu le jour en 1943. Une doyenne du monde de la deep dish!

Processed with VSCO with f2 preset

Alors après l’attente, la faim qui commence à bien se faire sentir, les images qu’on se fait en tête de cette incroyable pizza, on reçoit enfin le plat tant attendu. Ayant opté pour la toute garnie, question de rester dans le classique des classiques, on reçoit une pizza abondamment garnie de champignons, d’oignons et de poivrons verts, qui semblent un peu flétris. À première vue, le look est un peu décevant. À la première bouchée, le tout se confirme un peu plus.

Processed with VSCO with f2 preset

D’abord la croûte, qui s’apparente plus à une pâte à tarte qu’à une pâte à pizza, nous déstabilise quelque peu. Pour ce qui est de la garniture, on oublie tout de suite de manger le tout à la cuillère. Tout se tient très (même trop) bien ensemble. Aucun fromage ou sauce qui coule de partout. On finit tout de même par toute la manger, cette fameuse pizza, avec tout de même une petite touche de nostalgie de ces pâtes à pizza moelleuse de four à bois. On est complètement ailleurs dans ce cas-ci.

Processed with VSCO with c1 preset

Parce qu’on ne vient pas à Chicago à tous les week-ends, Ograndine décide d’y aller le tout pour le tout et de tenter à nouveau sa chance avec la deep dish pizza du plus grand compétiteur, le Giordano’s. Cette fois-ci, les attentes de la voyageuse sont nettement plus réalistes, quoi qu’au fond d’elle-même, elle espère toujours la pizza de ses rêves où on nage dans la sauce et le fromage à volonté. On peut toujours rêver!

Et bien, l’avenir appartient à ceux qui rêvent trop, parce que chez Giordano’s, on est complètement ailleurs! Tout d’abord, parce que la tradition l’exige semble-t-il, il faut encore attendre pas loin d’une heure pour savourer sa pizza. Définitivement, la deep dish pizza n’est pas un plat pour les impatients.

Entre temps, on s’amuse à observer les cuisiniers façonner et carrément lancer les pâtes à pizza d’un bout à l’autre de la cuisine. Et c’est à ce moment qu’on constate toute la sauce le fromage qui garnissent chaque pizza. Ça s’annonce bien!

Processed with VSCO with f2 preset

En effet, LÀ on parle! Bonjour fromage coulant, pizza épaisse et juteuse. On obtient même l’effet du fromage qui s’étire en filaments lorsqu’on se sert un morceau, comme à la télévision! L’expérience est délectable. La croûte, à des lieux de celle du Uno, se rapproche plus d’une croûte mince de pâte à pizza. Pour les plus-que-gourmands, l’option « extra cheese » est aussi possible, quoique même la version originale est généreuse en fromage.

Processed with VSCO with f2 preset

Le seul hic chez Girodano’s : la taille gargantuesque des pizzas est une épreuve en soi pour celui qui voyage en solo. Même à deux, on peine à terminer la plus petite pizza offerte au menu, et on se sent un peu porc. Chez Uno, la version individuelle convient nettement mieux.

Somme toute, la pizza style Chicago est unique en son genre, et pourtant, se distingue d’un restaurant à l’autre. J’aurais été curieuse d’en tester encore bien d’autres, mais deux deep dish en 4 jours, c’est déjà bien en quota pizza.

Signature-Ograndine-03

 

Advertisements

Une réflexion sur “Manger « Chicago Style »

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s