Triathlon de cabanes

Certains font des triathlons qui regroupent nage, vélo et course à pied. Ograndine aime courir, mais elle préfère de loin manger! Son triathlon de cabanes à elle rassemble plutôt soupe aux pois, fèves au lard et tire sur la neige. À vos marques, prêts, mangez!

1ère épreuve : la p’tite cabane dans l’Nord

Ce n’est pas les cabanes à sucre qui manquent sur la Rive-Nord de Montréal. Notamment à Mirabel, le berceau nordique du sugar shack. Fermez les yeux et pointez la carte pour faire votre choix. Le nôtre tombe sur la Cabane Chez Gagnon, une toute petite érablière à l’abri des regards.

Processed with VSCOcam with c1 preset

Cette cabane détient sans contredit l’accueil le plus attachant : des poules et coqs en liberté qui se dandinent nonchalamment entre les voitures, sans même se préoccuper des enfants qui trottent à leur trousse. Charmant!

Processed with VSCOcam with f2 preset

Mis à part les poules et toute leur gang de la mini-ferme, on tombe sous le charme des Gagnon à la première bouchée d’oreilles de crisse. Fondantes juste comme on les aime. Pas de croquant qui vous casse les dents. Les trois énormes pots de marinades nous accueillent à la table et nous rassurent du même coup. Aucune chance d’en manquez chez les Gagnon!

Processed with VSCOcam with f2 preset

Mais quoi de mieux, en plus de la nourriture à volonté, que la possibilité d’apporter son propre vin? Alcool ET bouffe à volonté? Après le Noël des campeurs, le Noël des cabanes?

Processed with VSCOcam with f2 preset

 

2ème épreuve : le Mont St-Grégoire

Le pied du Mont St-Grégoire pullule littéralement de cabanes à sucre. La Goudrelle, le Toit Rouge et toutes les autres sont reconnues pour être plutôt commerciales, mais au milieu de ce lot de gros joueurs, se cache le joyau du Mont St-Grégoire : l’Érablière Charbonneau.

Processed with VSCOcam with f2 preset

Ograndine est une habituée de cette cabane à sucre. Elle en connaît maintenant chaque recoin de bouchée. La grande force de cette érablière : la diversité des plats servis. Oui, vous y trouverez bien entendu la soupe aux pois, les fèves au lard, l’omelette, le jambon et les saucisses. Mais, parce qu’on ne fait pas les choses à moitié chez les Charbonneau, on y ajoute des mini-tourtières de style chausson au bœuf et aux pommes, en plus du ragoût de boulettes. Ça fait, croyez-moi, des assiettes très chargées!

Processed with VSCOcam with f2 preset

Les classiques pommes de terre rôties sont croustillantes juste à point, la salade de chou vinaigrée est bien juteuse et les saucisses de style déjeuner sont grasses bien comme il faut. Cabane à sucre oblige, le gras et le sucre sont de mise! Pour aider à faire passer le tout, le petit verre de jus de pomme brut est plus que bienvenu.

Processed with VSCOcam with f2 preset

Malgré l’assiette gargantuesque du repas, on ne peut que succomber aux délicieux desserts des Charbonneau, certainement le coup de cœur d’Ograndine. La tarte au sucre est des plus onctueuses, les minis crêpes sont divinement accompagnées d’un épais sirop de sucre à la crème, et les pets de sœurs croquants sont tout simplement addictifs. On peine à se rendre jusqu’à la tire…

Processed with VSCOcam with f2 preset

Processed with VSCOcam with c1 preset

Épreuve finale : le domaine de la pomme, du vin et de l’érable

Au beau milieu de vastes champs d’éoliennes, la cabane du Domaine Labranche est bien entourée de ses érables, ses pommiers et ses vignes. Une cabane qui a tout pour elle!

3 cabanes - éoliennes

Vous connaissez peut-être les produits alcoolisés du Domaine Labranche, mais connaissiez-vous leur cabane à sucre, et même leur cabane aux pommes? Quand on est à la fois érablière, verger et vignoble, on peut se permettre d’avoir plus d’une carte dans sa manche.

Processed with VSCOcam with f2 preset

On savoure cette belle diversité via une dégustation gratuite de leurs nombreux produits alcoolisés. Quoi de mieux pour accompagner un repas arrosé de sirop d’érable qu’un vin d’érable pétillant!

Processed with VSCOcam with f2 preset

Au départ, le duo de soupes nous réchauffe : la traditionnelle aux pois, et une version aux légumes. Puis les coups de cœur d’Ograndine se traduisent comme suit : les choux-fleurs marinés et bien vinaigrés qui ajoutent un peu de couleur et de variété aux traditionnelles marinades, les pommes de terre rôties qui rivalisent avec celles des Charbonneau, et pour clore le tout, les grands-pères dans le sirop, un classique bien réussi.

Processed with VSCOcam with c1 preset

Processed with VSCOcam with f2 preset

Processed with VSCOcam with f2 preset

Processed with VSCOcam with f2 preset

C’est toujours aussi fascinant de constater, d’une cabane à l’autre, à quel point le menu est le même et pourtant, toujours différent. Le juste équilibre entre le traditionnel repas réconfortant et la petite touche personnelle de chacun. C’est exactement le plaisir gourmand d’Ograndine dans sa quête de la meilleure cabane. Trouver le petit je-ne-sais-quoi de chaque érablière, le tout dans le confort de ces repas toujours trop gras et sucrés.

Maintenant, apportez-moi un peu de salade.

Processed with VSCOcam with f2 preset

Signature-Ograndine-02

Advertisements

2 réflexions sur “Triathlon de cabanes

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s