Lili la conviviale

Lili, c’est la petite fille de Catherine Draws et David Pellizzari, mais c’est aussi leur autre bébé : le restaurant Lili.co. Les deux amoureux copropriétaires des lieux se partagent les rôles : Catherine au service, David aux fourneaux. Le résultat final se traduit en un endroit convivial, souvent bondé, du brunch au souper. Que ce soit pour s’attabler au bar pour prendre un verre et discuter ou pour un souper festif entre amis, le Lili.co se prête bien à toutes les occasions.

Processed with VSCOcam with f2 preset

Lili la conviviale vous accueille avec nul autre que sa cuisine, à aire ouverte, quasi dans l’entrée même du restaurant. Pas de cachette! Ce beau projet de couple a notamment été encouragé par Femmessor, un organisme québécois qui aide les femmes à démarrer leur entreprise. Catherine, la clé de voûte du service aux tables, s’assure du bon déroulement de la soirée, avec son sympathique acolytique Guillaume. En tant que client, il est toujours plaisant de sentir la présence des propriétaires des lieux. On sent leur investissement à 100%.

Processed with VSCOcam with f2 preset

Lili la costaude

La première fois où j’ai fait la connaissance de Lili, c’était pour le brunch. L’endroit était alors calme, lumineux et invitant. C’est alors que j’ai découvert les déjeuners costauds du Lili.co. Notamment les pancakes aux bananes et au bacon. Non, au BACON. Jamais je n’ai vu une tranche de bacon aussi charnue et imposante. On en oublie presque les trois épaisses pancakes qui garnissent pourtant l’assiette. Bref, un déjeuner de construction exemplaire.

Processed with VSCOcam with f2 preset

Mais Lili peut aussi être coquette et délicate. C’est d’ailleurs le cas avec sa crêpe vietnamienne « banh xèo ». On est complètement ailleurs avec ce plat tout en raffinement avec saumon fumé bio, brouillade, verdure et noix de cajou. Frais et croustillant. On termine l’assiette encore frais et dispo, à des lieux du sentiment de trop plein habituel. Petit et gros appétits y trouvent leur compte.

Processed with VSCOcam with f2 preset

Il n’y a pas que les pancakes qui sont costaudes chez Lili. La carte des vins, cocktails et autres alcools l’est tout autant, sinon plus! Des cocktails déjeuners sont même offerts, avec du lait de poule svp! Bref, aucune chance que Lili laisse qui que ce soit sur sa soif..!

Processed with VSCOcam with f2 preset

Lili, la reine de l’abat

On ne parle pas ici de quilles, mais bien de poumon, de couilles et de ris de veau. De quoi sortir le plus audacieux de sa zone de confort! Mais qu’on se le dise, rares seront les occasions où vous pourrez goûter à des abats aussi bien apprêtés. Le Lili.co a d’ailleurs gagné, pour deux années consécutives, le prix du meilleur abat décerné par Leslie Chesterman. Ça vaut la peine de mettre ses préjugés de côté et tenter l’expérience!

Processed with VSCOcam with f2 preset

Le partage des plats figure au centre du concept de convivialité de Lili. Les plats sont souvent petits, on en prévoit donc deux à trois par personne, et on partage pour goûter au plus de mets possible. Certains plats sont plutôt conçus en format « familial » et peuvent donc nourrir entre 2 et 3 personnes. C’est entre autre le cas de la casserole de fruits de mer qui regroupe crabe des neiges (à décortiquer soi-même, sortez votre patience), moules et palourdes, le tout baignant dans un bouillon aux arômes fumées. Pour le carnivore insatiable, le kilo de côte de bœuf est le choix tout indiqué. D’une tendreté sans pareille.

Processed with VSCOcam with f2 preset

Processed with VSCOcam with f2 preset

Du côté des plus petits plats, le poumon de veau est certainement le plus audacieux. Comme pour tout, le goût réside surtout dans la sauce, alors que la texture est disons… aérienne? L’expérience est intéressante. Mes abats coup de cœur demeurent tout de même les amourettes, ou « couilles » pour les moins familiers. Étant frites, la panure prend largement le dessus. Imaginez des croquettes de luxe, fondantes en bouche. Rien de très déstabilisant tout compte fait!

Processed with VSCOcam with f2 preset

Processed with VSCOcam with f2 preset

Les ris de veau, comme à leur habitude, sont aussi délicieux, accompagnés d’une polenta crémeuse. Le boudin est moelleux comme on l’aime, avec poireaux et aubergines grillées, le tout arrosé d’une glace de viande au genièvre. L’ensemble est bien réussi, quoi qu’une touche trop salée.

Processed with VSCOcam with f2 preset

Processed with VSCOcam with f2 preset

Belle surprise avec la pieuvre servie avec kale braisé et sauce tandoori. La texture du crustacé et l’ensemble des saveurs font de ce plat certainement un des mieux réussi de la soirée. Pour les amateurs de la mer, un plateau d’huîtres figure également au menu.

Processed with VSCOcam with f2 preset

Et puis finalement, pour les moins aventureux, ceux qui préfèrent le goût rassurant du poulet, les brochettes yakituri et le fromage frais aux pieds de mouton viennent sauver la donne.

Processed with VSCOcam with f2 preset

Processed with VSCOcam with f2 preset

Au dessert, exit les abats, mais amenez le foie gras! La tarte aux pommes, en plus d’être servie avec cheddar fumé, frangipane, beurre de pomme et sirop d’érable au poivre noir, est royalement garnie d’un morceau de foie gras poêlé. Que le Pied de cochon aille se rhabiller!

Processed with VSCOcam with f2 preset

Quoique tentant, Ograndine opte plutôt pour la mousse de chocolat acidulée et son gâteau à la coriandre déconstruit. L’acidulé du chocolat et de la canneberge font de ce plat un juste équilibre entre le chocolaté et le « pas-trop-sucré ». Le prix du meilleur dessert revient toutefois aux beignets servis sur sabayon café-bourbon et crumble de chicorée. Un heureux mélange de timbits de luxe et d’arrière-goût de coffee crisp. On est conquis dès la première bouchée.

Processed with VSCOcam with f2 preset

Processed with VSCOcam with f2 preset

La convivialité de Lili n’a pas de limite. Alors que des vignerons de France étaient présents cette soirée-là pour faire découvrir leurs vins, le serveur nous a ingénieusement suggéré de leur demander une dégustation. Bien entendu, personne ne peut rien refuser à une gourmande qui fête son anniversaire. C’est donc avec joie que les gentils vignerons ont offert un délicieux verre de vin à Ograndine et quelques-uns de ses amis. Le vin en question est baptisé « rougisé », soit un heureux mélange entre un vin rouge et rosé.

Processed with VSCOcam with c1 preset

Processed with VSCOcam with f2 preset

Et parce qu’un anniversaire n’est jamais complètement un succès sans shooter, le généreux Guillaume nous en offre une tournée. De quoi terminer une soirée en beauté, en toute convivialité.

Processed with VSCOcam with c1 preset

Signature-Ograndine-02

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s