Victoria : saumon en toutes déclinaisons

Bien qu’elle soit la capitale de la Colombie-Britannique, Victoria est petite et peu exubérante. Contrairement à sa voisine Vancouver, la capitale se fait discrète. En banlieue, on ne passe pas une journée sans voir un « deer » se promener bien peinard. No stress. Mais on ne vient pas à Victoria que pour admirer le chevreuil, on y vient aussi pour déguster le saumon du Pacifique, à la fois local et issu de la pêche durable. Certainement mon plus beau souvenir de ce passage sur cette île de la côte Ouest.

Du saumon maison

J’ai eu la chance d’être hébergé chez un ami à Victoria. L’avantage, mis à part les économies, c’est de pouvoir se faire un bon souper maison. Exit le resto le temps d’une soirée. Tant qu’à se faire un souper, autant y aller pour la totale : un tartare. Bien que ce soit un plat qui impressionne certains et fait peur à d’autre, le tartare est plutôt simple à cuisiner. Même pas besoin de cuisson. Et quelle belle façon de réellement goûter à ce saumon fraîchement pêché!

Processed with VSCOcam with c1 preset

À essayer également : les candied salmon. Quand le saumon devient un vrai bonbon, difficile d’y résister. Ces morceaux de poissons sont fumés et sucrés à la cassonade ou encore à l’érable. Attention : dépendance à risque.

Red fish blue fish

Si vous êtes de passage à Victoria, il FAUT vous arrêter dans ce micro restaurant au bord des quais. Difficile à rater : une file y est installée (presque) jour et nuit. Et pour cause! On y sert d’excellents fish & chips et tacones. J’opte pour la dernière option, évidemment, au saumon. Accompagné du cocktail de crevettes version  « à emporter », ce fût un franc succès. Quoi de mieux que de savourer des poissons d’ici, assis sous les parasols installés sur le quai tout en admirant les va-et-vient du port. Moment mémorable.

Processed with VSCOcam with f2 preset

Processed with VSCOcam with c1 preset

Point bonus pour le restaurant : ils tiennent mordicus à ce que tous leurs poissons soient issus de la pêche durable. Ne jamais négliger l’arrière-goût de bonne conscience!

Redécouvrir les sushis

Ograndine est et restera inconditionnellement une fan de sushis. À Montréal, les sushis peuvent être bons, tant qu’on connaît les bons « spots ». À Victoria, on réapprend à connaître les sushis chez Shima Sushi. Le poisson y est si frais, oubliez les morceaux qui ne veulent plus se couper sous la dent ou qui ont un pouvoir élastique étonnant. Ici, suffit de croquer dans un sushi pour voir la différence. Fabuleuse expérience. Le retour à la réalité du sushi montréalais sera difficile…

Processed with VSCOcam with c1 preset

Parce que j’ai quand même mangé autre chose que du saumon…

Tant qu’à se déplacer à Victoria (parce qu’on ne prend pas le traversier juste pour manger des sushis), profitez-en pour découvrir les racoins gourmands de cette ville.

Promenez-vous! On peut facilement faire le tour du Centre-Ville à pied. Ne rater pas la Fan Tan alley, mystérieuse petite ruelle du quartier chinois. À première vue, ce passage semi-secret semble un peu lugubre, mais osez et vous verrez que toutes sortes de petites merveilles s’y cachent, notamment un micro magasin d’aliments locaux. Adorable!

Arrêtez-vous dîner au Meat & Bread, une sandwicherie « fashion » où on vous prépare votre sandwich de porchetta directement coupée devant vos yeux. Tout simplement délicieux.

Processed with VSCOcam with g3 preset

Processed with VSCOcam with c1 preset

Parce qu’Ograndine n’oublie jamais ceux qui ont la dent sucrée, je vous conseille de passer par la pâtisserie Crust Bakery. Impossible de passer devant sans admirer les pâtisseries qui rivalisent entre elles. Pour un combo parfait, faites un « pick-a-book-and-eat », c’est-à-dire choisissez un livre dans la librairie juste à côté (où les étalages de livres vont littéralement jusqu’au plafond) et savourez votre pâtisserie et votre livre du même coup.

Processed with VSCOcam with c1 preset

Processed with VSCOcam with c1 preset

Puis, une fois bien rassasié, ne manquer pas la chance de goûter à des bières locales chez Phillips Brewery. Cet endroit est tout simplement génial. On vous fait goûter à toutes sortes de bières. Bières au ginger ale et au chocolat sont au menu, comme des plus classiques. Énorme coup de cœur pour la White IPA au subtil goût de pousses de petits pois. Et le nom est juste parfait pour moi : Electronic unicorn. D’ailleurs, le branding original et funky de ces bières vaut le détour.

Processed with VSCOcam with c1 preset

Processed with VSCOcam with c1 preset

Processed with VSCOcam with c1 preset

Mais ce qui fonctionne vraiment bien dans cette microbrasserie, c’est le concept du growler. Cette bouteille de 1,9 L peut être achetée pour 5 $ puis remplie avec la bière de votre choix pour seulement 10 $. Et vous pouvez revenir autant de fois que vous le voulez. Nous y étions un mercredi à 14h, le moment reconnu comme étant le plus ennuyant quand on travaille dans un magasin. Eh bien pas ici. Les clients se sont enchaînés un après l’autre pour venir remplir leur growler. La preuve d’un service et d’un produit de qualité!

Processed with VSCOcam with c1 preset

Processed with VSCOcam with c1 preset

Ograndine a un seul regret concernant son séjour à Victoria. Ne pas avoir eu le temps de se rendre à Nanaimo pour y manger une barre nanaimo. Si vous passez dans le coin, faites-le pour elle! 😉

Signature-Ograndine-03

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s