L’empire Park

Antonio Park, ça vous dit quelque chose? C’est de son empire gastronomique dont il s’agit ici. Cet empire, il prend forme à Westmount, puis il s’étend jusqu’au Centre-Ville et dans le Vieux-Montréal. Il y en a pour tous les goûts, tous les portefeuilles et toutes les occasions. Bienvenue dans l’univers d’Antonio Park!

Park

Le tout premier restaurant d’Antonio Park porte tout simplement son nom. Pourquoi faire compliquer? Dans ce simple et chic restaurant de Westmount, la cuisine japonaise est à l’honneur. C’est au Japon que M. Park a appris la grande majorité de ses notions de cuisine. Il en va donc de soi que son premier restaurant en soit inspiré. Sashimi, nigiri, chirashi et bien d’autres sont préparés avec soin, devant vous, par nul autre qu’Antonio lui-même et son équipe. Une des forces de l’empire Park : la fraîcheur des aliments qu’il choisit. Ça se goûte immédiatement.

Processed with VSCOcam with c1 preset

Flyjin

Direction Vieux-Montréal, dans un sous-sol difficile à repérer, pour découvrir le Flyjin, à mi-chemin entre le resto-bar et la boîte de nuit. Antonio Park fait dans la mixologie maintenant? Non, il est plutôt aux commandes de la cuisine des lieux. La signature est flagrante: produits de la mer, inspiration japonaise, beauté des assiettes. C’est du Park tout craché.

Processed with VSCOcam with g3 preset

Processed with VSCOcam with g3 preset

Les cocktails du Flyjin valent la chasse au trésor pour trouver l’endroit. Tous plus originaux les uns que les autres, ils surprennent avec leur bâton de cannelle fumant, leurs baies de goji et les nombreux ingrédients qui nous sont tout à fait inconnus. Découverte à chaque verre.

Processed with VSCOcam with g3 preset

Processed with VSCOcam with g3 preset

Processed with VSCOcam with c1 preset

Jatoba

Versant luxueux de l’empire Park, le restaurant Jatoba est de loin le plus dispendieux des restaurants d’Antonio Park, mais l’expérience en vaut la chandelle. Cette fois, c’est en tant que partenaire actionnaire que M. Park contribue à ce restaurant. Tout de même, on perçoit sa présence dans la finesse des plats, de la présentation aux choix des aliments.

Processed with VSCOcam with c1 preset

Processed with VSCOcam with c1 preset

Processed with VSCOcam with g3 preset

Processed with VSCOcam with g3 preset

Comme son petit frère le Flyjin, les cocktails y sont originaux et savoureux. Au menu, on prend des cubes de tofu croustillants et fondants à en faire flancher les plus carnivores. Le tataki de bœuf accompagné de quinoa soufflé est renversant. Et il en va de même pour la morue noire, le miso gratiné (une expérience en soi) et bien évidemment le dessert. Le blondie chapeauté de guimauve est un carré de pur bonheur. Chez Jatoba, on partage pour goûter au plus de choix possibles.  Terre, mer, végé, dumplings… Tous y trouveront leur compte.

Processed with VSCOcam with g3 preset

Jatoba carpacio

Jatoba miso gratiné

Processed with VSCOcam with f2 preset

Processed with VSCOcam with c1 preset

Lavanderia

La visite de l’empire Park se termine où elle a commencé, dans Westmount, tout juste à côté du célèbre Park. Le Lavanderia se distingue des trois autres par son inspiration. Cette fois-ci, c’est l’Argentine qui est à l’honneur. Et ce n’est pas un hasard puisqu’Antonio y a grandi. On goûte l’amour du chef pour son pays natal à chaque bouchée.

Processed with VSCOcam with c1 preset

Véritable petite bulle d’Argentine en plein cœur de Montréal, le Lavanderia est une grande salle bien éclairée et au décor coloré, fleuri et épuré. Une toute autre ambiance, tout comme le menu qui n’a rien à voir avec les sashimis à deux portes de là. Ici, c’est tortillas salvadoriennes, salades de toutes sortes et poulet grillé qui dégage une odeur de briquettes! Cuit et assaisonné juste à point. Mais on craque surtout pour les frites de polenta, servies avec une sauce tomatée. C’était la première fois où je mangeais la polenta apprêtée sous cette forme. Quelle merveilleuse idée!

Processed with VSCOcam with f2 preset

Processed with VSCOcam with f2 preset

Processed with VSCOcam with f2 preset

Somme toute, l’empire Park est bien établi, fait des petits et n’en est certainement pas à sa dernière surprise. Ograndine est bien curieuse de voir ce que le maître des lieux nous réserve pour la suite.

Processed with VSCOcam with p5 preset

 

 

Signature-Ograndine-03

Advertisements

Une réflexion sur “L’empire Park

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s