Suuugar… YES PLEASE!

Il vient un temps dans l’année où on n’en peut plus de l’hiver. Le moral de tout le monde en prend un coup. Heureusement, la nature fait bien les choses. C’est habituellement à ce moment où la sève d’érable se pointe enfin le bout du nez. Quoi de mieux qu’un repas généreusement arrosé de sirop d’érable, le VRAI, pour réchauffer le moral?

La cabane à sucre, le classique des classiques. Quelles images vous viennent en tête quand vous y penser? Fèves au lard, omelette, soupe aux pois, marinades, crêpes, tarte au sucre, tire d’érable… Mais ce n’est pas seulement une question de bouffe. L’ambiance en est pour beaucoup dans l’expérience. Nappes carottées, longues tables bondées, musique traditionnelle, calèche, neige fondante et un peu bouetteuse… La cabane à sucre, c’est un tout. Et si vous en ressortez sans avoir envie de rouler ou encore sans un petit haut le cœur à la vue de plus de sucre, vous n’avez pas vécu l’expérience jusqu’au bout.

Processed with VSCOcam with f2 preset

Pour une expérience multisensorielle à la lecture de ce qui suit, je vous recommande d’ailleurs cette chanson en musique de fond. Rage de sucre garantie!

Cabane urbaine

La cabane à sucre traditionnelle est située en plein cœur d’une forêt d’érables, je vous l’accorde. Mais ce serait bien dommage de priver les gens de la ville, les purs et durs Montréalais, de ce classique québécois. Plusieurs restaurants offrent leur menu typiquement « cabané » pour l’occasion. C’est d’ailleurs une occasion de sortir un peu des sentiers battus. Les restaurateurs montréalais n’ont pas peur de « twister » les classiques avec leur touche personnelle.

Landry déco

C’est notamment le cas de Landry & filles, un tout petit restaurant de la rue Papineau, littéralement bondée pour le temps des sucres. Vous connaissez peut-être déjà leur food truck et leur fameuse « ploye ». Eh bien, ploye vous trouverez au menu des sucres, mais sans oublier les classiques fèves au lard, marinades, oreilles de crisse et creton. Pour les plus audacieux et ceux qui recherchent constamment la nouveauté, vous serez également comblés avec le gratin étagé de pommes de terre et jambon, le canard laqué et les œufs mimosa au sirop d’érable, définitivement mon coup de cœur! Les desserts? Bien dans l’ensemble, mais étonnamment, on les aurait pris plus sucrés. Une cabane à sucre n’en est pas une sans overdose de sucre!

 Processed with VSCOcam with f2 preset

Traditionnels pure laine

Pour ceux qui n’ont pas peur de mettre les pieds à l’extérieur de Montréal ou bien pour qui une cabane à sucre sans cabane de bois n’en est pas une, il existe une foule de cabanes plus traditionnelles. À éviter : les cabanes qui accueillent des centaines de personnes à la fois. Un indice pour les identifier : si vous n’êtes pas coincés dans le stationnement, oubliez la cabane à sucre familiale qui goûte l’amour!

Processed with VSCOcam with f2 preset

J’ai tenté l’expérience à Varennes cette année, au Domaine Choquet. Une histoire de famille, on aime ça. Et à moins d’une heure de Montréal, idéal pour les « pas sorteux ». Tout y était, des nappes carottées à la soupe aux pois. Petites fantaisies additionnelles : saucisses dans le sirop et méchoui de porc. L’objectif : mettre du sirop d’érable PARTOUT! Rien n’y échappe. Les plus chevronnés en ajouteront même sur leur tarte au sucre. Le truc pour de pas sursaturer ses papilles gustatives : les marinades au repas et le verre de lait au dessert. Deux incontournables avec lesquels on ne saurait se rendre jusqu’à la tire d’érable (qu’on prend toujours tant qu’à être là, mais qui, avouons-le, est toujours de trop).

Processed with VSCOcam with f2 preset    Processed with VSCOcam with f2 preset

Pour ceux qui n’ont pas peur de faire un peu plus de route, je recommande l’Érablière Charbonneau, au pied du mont St-Grégoire. J’en ressors inévitablement avec un léger mal de cœur, et j’y retourne à chaque année. Parce que c’est justement quand tout est bon qu’on ne sait plus où s’arrêter et qu’on fait des excès. Mais ça réchauffe le cœur et c’est un classique qui coule dans nos veines, tout comme la sève coule dans les érables.

Processed with VSCOcam with f2 preset

Signature-Ograndine-01

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s