La Suisse à l’honneur

Quoi de plus réconfortant en ce mois de février interminable et son vent glacial qui perdure qu’une raclette suisse. La chaleur émane littéralement de ce plat. Le fromage… que dire du fromage qui fond et qui ravit nos papilles? Toujours plus de fromage!

Beaver Hall table

J’ai visité une fois la Suisse et ce fut le coup de foudre immédiat! La vie là-bas semble tellement plus zen. Les paysages montagneux nous apaisent, les vaches font de la musique avec leur cloche accrochée au cou, bref, tout respire la paix. D’après moi, c’est l’effet du fromage suisse… et peut-être bien du chocolat aussi. Je me souviendrai toujours de la fondue au fromage dégustée dans la petite ville de Gruyère! Quel bonheur!

Beaver Hall raclette

Et quel bonheur renouvelé d’apprendre que cette année, Montréal en Lumière mets la Suisse à l’honneur. Vins et plats typiques sont donc au menu d’Ograndine. Quoi de mieux quand on désire saturer son estomac de fromage qu’une raclette suisse. Et la traditionnelle s’il-vous-plaît! Laissez tomber vos fromages prétranchés et apportez-moi la meule au complet! Jérôme Ferrer l’a bien compris et nous accueille au Beaver Hall pour nous faire vivre l’expérience suisse de A à Z.

Beaver Hall entrées

L’idéal, si vous en avez la chance, c’est de vous trouver un ami suisse pour vous accompagner. Il saura vous guider pour bien apprécier l’expérience. Je sais bien qu’il ne pleut pas des Suisses, mais je suis pour ma part la chanceuse collègue d’un demi-Suisse! Je vous le prêterai au besoin. Il a bien joué son rôle et nous a appris l’art de manger la raclette. Tout d’abord la pomme de terre, qu’on recouvre de l’onctueux fromage fondu. Un peu de poivre, une touche d’acidité avec un cornichon et/ou un oignon perlé vinaigré, et laissez la magie opérer. Entrecoupez le tout de quelques gorgées de vin blanc sec, et le tour est joué. On entend presque les cloches de vaches sonnées… (je sais, ça fait cliché).

Ludovic maître racleur

La soirée typiquement suisse du Beaver Hall est bien orchestrée. Délicieuse petite verdure pour débuter, fromage fondu décadent et préparé avec ardeur par le sympathique Ludovic maître racleur, pour finir en beauté par la mousse au Toblerone, trop vite engloutie. Ne négligeons pas le chocolat, une des 7 merveilles de la Suisse.

Processed with VSCOcam with f2 preset

Je vous écris ce billet et des odeurs de fromage émanent encore de mes vêtements. Je suis déjà un brin nostalgique et je rêve secrètement d’un second voyage en Suisse. Plus de fromage et de chocolat… toujours plus!

 

Signature-Ograndine-01

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s