Poutines signées IBM Watson

Ils appellent ça la «cuisine cognitive». Ok… mais encore? Et IBM Watson, est-ce qu’il y a juste moi qui ne connais pas ça? Google m’apprend que IBM Watson est un système cognitif qui permet un nouveau partenariat entre les personnes et les ordinateurs. Ça semble génial tout ça, mais ça ne dit pas grand-chose non plus. Dans les faits, ça donne de la poutine! C’est ça le plus important. Plus précisément 5 poutines créées par IBM Watson à venir tester gratuitement à l’Auberge Saint-Gabriel. Ograndine se sent tout à coup interpellée!

Processed with VSCOcam with f2 preset

Après les 30 minutes d’attente en file dehors (disons plutôt 300 minutes avec le facteur froid intense), il faut se frayer un chemin à travers la foule affamée pour atteindre les différents îlots où on confectionne les poutines directement devant vous. On vous sert le tout dans de jolies petites boîtes chinoises. C’est un peu cacophonique, mais en réalité on est juste heureux d’enfin pouvoir manger et de commencer à sentir nos orteils à nouveau.

Poutines IBM Watson

Voici donc mon topo pour les 5 poutines à déguster :

Poutine marocaine-libanaise à la relish d’olives : Sauce au fenouil et fromage Manchego.
Trop « relishée » à mon goût. Ketchup, oui. Moutarde, ok. Relish, ben là woh!

Poutine canadienne-antillaise au homard : Frites de bananes plantain, homard (indeed) et fromage monterey jack.
Fancy mais la banane plantain est coriace sous la dent. On est loin des bonnes vieilles frites de cantine.

Poutine italienne-chinoise aux champignons : Champignons variés, tomates, sauce soya, cannelle chinoise et fromage Taleggio.
Déstabilisant de remplacer le bon vieux fromage en grains par celui-ci, plutôt crémeux. Mais plutôt agréable en bouche! Les champignons se font toutefois rares et les tomates… il y avait des tomates???

Poutine végétarienne haïtienne-grecque : Frites de courgette et aubergine, sauce au poivre de Guinée et fromage féta.
Agréablement surprise par cette version. On est loin, même très loin de la poutine traditionnelle, mais c’est rafraîchissant. Les fans de poutine pure laine grinceront peut-être des dents toutefois…

Poutine thaï-vietnamienne au cari vert : Poires, avocat, cari vert et sulguni, un fromage géorgien.
Ma préférée du lot, bien que j’aie fini la bouche en feu (papilles gustatives fragiles s’abstenir). Étrange de mettre des fruits dans une poutine, mais ça casse le côté graisseux du plat. On n’en fait pas une habitude, mais cette fois, j’ai été charmée.

Somme toute, l’expérience était intéressante. On en ressort un peu confus, submergé de saveurs contradictoires mais pourtant complémentaires. Petit bémol : on s’ennuie des bonnes vieilles frites de la Patate à Ti-Guy.

Processed with VSCOcam with f2 preset

Signature-Ograndine-03

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s