Mes meilleurs… Boudins!

Le boudin, disons-le, n’est pas le plus populaire. Il en repousse plusieurs, notamment en raison de ses origines. Le sang, ça ne fait pas encore l’unanimité des goûts. Petite, je n’en avais moi-même jamais mangé à la maison. J’étais une néophyte du boudin, comme bien d’autres. Mais Ograndine est ouverte d’esprit (ou d’estomac…) et a tenté le coup. Et QUEL bon coup! Voici mes trois coups de cœur en matière de boudin.

Mon baptême

J’ai été initiée au boudin dans la belle région de Sherbrooke. Et nul part ailleurs que chez Auguste. Lorsque j’ai parcouru le menu, le boudin a attiré mon attention. Ograndine, toujours à la recherche d’une nouvelle découverte culinaire, a été intriguée. Si je n’essayais pas le boudin chez Auguste, où est-ce que j’allais bien le faire? Je me suis jetée à l’eau. Ce n’est pas moins qu’une brique de boudin qui trônait au milieu de mon assiette. Mmm, un peu intimidant pour une première fois Danny… Mais cette brique, à première vue austère de noirceur, s’est avérée être croquante à l’extérieur et fondante à l’intérieur. Un pur délice pour les sens. Le baptême était réussi. J’étais convertie!

En dégustation

Vous connaissez « l’avenue gourmande », un événement vous permettant de découvrir les secrets gourmands de l’avenue Mont-Royal? À la chasse aux découvertes cette fois-là, je suis rentrée dans La Maison du Rôti. Un paradis pour les gourmands comme Ograndine. Fromages, charcuteries, pain et autres trouvailles à vous rendre fous!  Pour l’occasion, deux mets concoctés sur place étaient offerts en dégustation, dont un plat de boudin, vous l’aviez vu venir. Le coup de foudre! Le boudin était délicieux, mais c’était surtout le mixte avec la tombée de chou et de pommes qui était ahurissant. Jamais je n’avais autant eu envie de partir avec tous les petits plats de dégustation.

Victorieux boudin

Tout récemment, j’ai goûté au plat ultime de boudin, celui qui m’a inspiré ce billet (un billet de blogue sur le boudin… il faut le faire!) Chez Victoire, ça vous dit quelque chose? Un autre emblème de l’avenue Mont-Royal. Le restaurant où TOUT semble si bon sur la carte du menu. Mon choix s’est tout de même arrêté sur le fameux boudin. Bingo! Choix judicieux puisque ce plat était renversant. Tout était tout simplement parfaitement dosé. Boudin fondant sur purée de courge et de pommes, le tout saupoudré de bacon et échalotes frites. Le contraste des saveurs et des textures était magique.

Le boudin des boudins

Vous saviez qu’il existe le trophée du meilleur boudin? Il faut se rendre jusqu’à Québec, dans le quartier St-Sauveur, pour goûter à ce fameux duo de boudin noir et blanc, disponible à la charcuterie Le Pied Bleu. Je n’y ai moi-même jamais goûté, mais ça vaudrait bien un détour dans la ville mère.

Bref, pour les plus sceptiques du boudin, est-ce que j’ai réussi à vous donner l’envie d’oser? Et pour les conquis d’avance, quels sont vos coups de cœur? Je suis toujours en quête des meilleurs boudins.

 

Signature-Ograndine-01

Advertisements

Une réflexion sur “Mes meilleurs… Boudins!

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s