Ces bouis-bouis aux saveurs de paradis

Tout le monde en connait. Vous savez, ces endroits mi-crado, mi-mystérieux. On n’y aurait jamais mis les pieds si ça n’avait été du conseil d’un ami. C’est à peine si on les avait remarqués. On les confond presqu’aux dépanneurs et nettoyeurs du même look. Et quand on ose l’expérience, le doute s’installe toujours les premiers instants. Le décor, souvent kitsch ou encore inexistant, ne nous inspire guère. Les tables qui claudiquent,  les chaises plus ou moins confortables, les ustensiles parfois douteux, rien pour nous rassurer. Et je ne vous parle pas des menus. L’art de la présentation et de la prise de photo n’est pas l’affaire de tous. La traduction française non plus. Bref, jusqu’à maintenant, on se dit qu’on aura une bonne histoire de souper raté à raconter, ou on a déjà filé dès que la serveuse a le dos tourné.

Mais les courageux qui tentent l’expérience jusqu’à la fin seront récompensés. On sait alors que celui qui nous a conseillé l’endroit est un véritable ami. Et malgré les expériences qui se répètent d’une place à l’autre, je me surprends toujours à douter, puis à être renversée par le contraste des saveurs, tellement plus raffinées que la décoration. Anyway, qui va au restaurant pour admirer les tableaux accrochés aux murs? Je peux bien manger en tête à tête avec la Mona Lisa, ça ne rendra pas mon repas plus savoureux. Un autre avantage? Avoir la chance de goûter à ces petits bouts de paradis sans vendre son âme pour payer la note! Quelle aubaine! Si on pouvait ajouter quelques cadres douteux et une ou deux tables qui claudiquent chez les Toqué et Boulay de ce monde pour réduire la facture, au diable la belle déco!

Je commence maintenant à soupçonner toutes les enseignes lumineuses boboches de cacher des merveilles culinaires… Le défi est de dénicher ces petits trésors. Voici ma liste personnelle de bouis-bouis de luxe gustatif.

 Processed with VSCOcam with f2 preset

Côte-des-neiges et ses enseignes lumineuses

Il se côtoie beaucoup d’enseignes lumineuses de toutes sortes sur cette rue. Difficile d’y dénicher les perles rares. Et pourtant! J’en connais deux situées une à côté de l’autre. Quelles sont les chances? La première, Pho Lien, vous sert des soupes tonkinoises on ne peut plus traditionnelles. Le restaurant était plein à craquer un lundi soir, c’est pour dire! L’autre vous offre plutôt un menu typiquement thaïlandais, le Talay Thaï. Au comptoir s’entassent plusieurs certifications Debeur. Les sauces savoureuses de leurs plats confirment le tout!

Quartier chinois : Le roi des bouis-bouis

C’est probablement dû au fait que je ne comprends pas un traitre mot de chinois que tous les restaurants de ce quartier m’apparaissent comme des bouis-bouis. Je rentre rarement dans un de ces restaurants sans une recommandation d’un ami. Et malgré les prix souvent dérisoires, rares ont été les fois qui ont fini en queue de poisson. La plus récente expérience, chez Qing Hua, m’a permis de goûter à des dumplings juteux et savoureux! Et je suis certaine que d’autres trésors se cachent derrière tous ces symboles chinois.

Chez les indiens

Je vous ai déjà révélé mon amour inconditionnel pour l’indien. Vous ne serez donc pas surpris d’apprendre que j’ai testé plus d’un restaurant de ce type. Mes meilleures fois? Incontestablement dans les bouis-bouis. J’ai d’ailleurs deux coups de cœur : le Indian Curry House et le Bombay Mahal. Étrangement, encore une fois, ces deux merveilles indiennes sont situées une en face de l’autre. La prochaine fois que vous dénichez un boui-boui, ouvrez l’œil autour!

Processed with VSCOcam with f2 preset

Des crêpes pas comme les autres

Certainement le plus boui-boui des bouis-bouis, le restaurant Banh Xeo Minh n’avait l’air de rien. À peine 4 à 5 tables, des verres en plastiques, une décoration incertaine et des mets non-identifiés au comptoir à la caisse. Le menu, digne d’un album photo de débutant, illustre les différents choix, mais disons qu’on est à des lieux des photos de Ricardo. On opte finalement pour la spécialité de la maison, le banh xeo, une crêpe vietnamienne. En observant les habitués de la place, on apprend tranquillement la bonne technique pour déguster notre crêpe, et on se surprend à apprécier ce mets étonnant et dépaysant. Encore une fois, rien ne présageait une telle découverte.

Processed with VSCOcam with f2 preset

Les meilleurs smoked meat

Tout le monde connait Schwartz’s. De par sa notoriété, je ne devrais pas oser le mettre dans la catégorie des bouis-bouis. N’empêche que, à première vue, les Schwartz’s et les Snodown Deli de ce monde ne semblent pas détenir le secret des meilleurs smoked meat en ville. Le décor, un peu kitsch, s’agence parfaitement au pain de seigle, à la moutarde baseball et aux cornichons. Un succès à tout coup!

Processed with VSCOcam with c1 preset

La magie du four à bois

La meilleure pizza à Montréal? J’ai un gros faible pour Bottega. La pâte à pizza, la garniture, l’histoire du four à bois venu d’outremer, tout me séduit! Quand mon copain m’a amenée chez Il focolaio, j’étais plus que sceptique. L’éclairage au néon, le menu imprimé sur les napperons en papier, les tables et les chaises dignes d’une cantine, rien pour rivaliser le Bottega. Je m’attendais à recevoir une pizza grasse, trop sèche ou trop molle, sans grande distinction. Eh bien, je me suis fait prendre, comme une débutante! Tout droit sorti du four à bois, ma pizza était surprenante! Les saveurs étaient au rendez-vous, mais surtout, la pâte était exquise! Un rival bien sous-estimé du Bottega finalement…

J’en oublie, c’est certain, mais vous connaissez maintenant quelques-uns de mes secrets bien gardés. À vous de me surprendre maintenant. Quels sont vos bouis-bouis insoupçonnés?

 

Signature-Ograndine-01

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s