Mon premier souper tournant à la Jeune Chambre de Commerce (JCCM)

Mon premier, mais certainement pas mon dernier, souper tournant à la JCCM a été des plus enrichissant. Le concept? Organiser un souper sous le thème des « Saveurs en affaires » où de jeunes professionnels de toutes sortes de milieux sont réunis pour réseauter. Parmi une majorité d’avocats, de comptables et de personnes dans le domaine des finances et des affaires, la nutritionniste se sentait un peu seule. Mais finalement, cette particularité m’a bien servie. Ma profession a su piquer la curiosité des gens. J’étais un peu comme la saveur spéciale parmi le sucré et le salé des autres professions. Le umami des affaires.

J’ai fait toutes sortes de belles rencontres à cet événement. Tout d’abord, j’ai découvert le Pandore, un restaurant branché où prenait place le souper tournant. Le roi au sommet du 2‑­22. L’endroit tout indiqué pour un événement de la sorte.

Pandore

Étant de nature timide au premier abord, je me demandais comment j’allais faire pour réseauter avec toutes sortes d’inconnus, de toutes sortes de domaines d’autant plus inconnus. Heureusement, les organisateurs ont pensé à tout!  Ils ont planifié une activité de type « Bingo » pour inciter les gens à la discussion. Quelle idée géniale! C’est bien la seule fois où j’ai pu aborder quelqu’un sans gêne en disant « Hey, as-tu quelque chose d’intéressant à m’apprendre sur toi pour me faire gagner au Bingo? » Quelle phrase efficace pour briser la glace. Après avoir discuté avec quelques personnes « random », on se sent déjà moins seuls.

De plus, cette activité m’a permis de gagner un prix : des bas collants du Coffret de Rachel. Je vous entends déjà dire « Des bas collants comme cadeau? WTF!» Mais wow! Retirez tout de suite vos paroles, ce cadeau est un véritable coup de cœur! J’ai eu la chance de discuter avec une des conceptrices de cette compagnie et je suis tombée en amour avec l’idée. Pour 24,50$/mois, vous recevez par la poste deux paires de bas collants, conçus au Québec ou en Italie, avec motifs ou pas, spécialement choisis pour la saison en question. Je portais justement des bas nylon cette soirée-là, un peu plus déchirés à chaque visite à la salle de bain… Qui n’a pas déjà porté des bas collants qu’une seule fois avant de les mettre à la poubelle? Et qui ADORE magasiner ce genre de trucs? Vraiment, je suis conquise par le concept. Je sais qu’au fond de vous, l’idée vous travaille déjà!

Processed with VSCOcam with f2 preset

Autre aspect génial de cette soirée, on change de table à chaque service. À chaque fois, ce fût de nouvelles rencontres, des dynamiques de discussion différentes et surtout, une belle expérience. Au premier service, j’ai appris à connaître ma future « pusher » de bas collants. Vous connaissez déjà l’histoire. Au deuxième service, j’étais entourée de comptables. On a par contre surtout discuté du travail de chasseur de tête d’un d’entre nous, et ce fût une conversation très enrichissante. J’avoue tout de même avoir été un peu perdue dans certains termes comptables et financiers… J’ai toutefois plein de nouveaux contacts si vous êtes à la recherche de quelqu’un pour faire vos impôts! Finalement, au dessert, je suis tombée sur une table où c’était plutôt du « one on one », c’est-à-dire « tu discutes avec ton voisin, croise tes doigts pour qu’il soit intéressant ». Le mien, pour faire changement des comptables, était courtier immobilier. J’ai appris toute sorte de choses sur leur mode de vie, dont le fait qu’ils n’ont justement pas de vie! Bon j’exagère, mais c’est un métier qui semble véritablement exigeant, sans répit. Pourtant, mon voisin de table semblait tripper! Voir des gens aussi passionnés me donne l’envie soudaine de faire leur métier. J’ai plein de nouveaux plans B de carrière!

Somme toute, est-ce que j’ai fini par réseauter? Est-ce que cette soirée aura été profitable pour ma carrière? Les réponses à ces questions demeurent vagues, mais j’ai tout de même donné ma carte à une fille qui a entendu entre deux conversations que j’étais nutritionniste et qui est intéressée à me rencontrer. J’ai parlé au directeur d’une compagnie qui est proactif en prévention et en saines habitudes de vie dans son milieu de travail et qui serait intéressé à offrir à ses employés une ou des conférences en nutrition. J’ai rencontré un gars qui a fait sa maîtrise en nutrition (double surprise pour moi : quelqu’un d’autre en nutrition, et un GARS en nutrition) avec qui j’ai pu davantage discuter de nos travails respectifs. J’ai également appris à connaître toutes sortes de professions fascinantes ainsi que des produits et compagnies qui gagnent à être connues (ma Rachel et ses collants, Hestia thé, Neurométric, Shopify, Val Caudalies, et j’en passe).

Bref, la timide en moi a découvert qu’elle pouvait très bien réseauter, sortir de sa zone de confort, et même aimer aborder des inconnus pour le seul plaisir de faire de nouvelles rencontres qui, sait-on jamais, peut nous mener loin. À vous maintenant d’être la saveur du jour le temps d’un souper tournant!

 

Signature-Ograndine-02

Advertisements

Une réflexion sur “Mon premier souper tournant à la Jeune Chambre de Commerce (JCCM)

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s